TFC - Monaco " ça va mal ".

Publié le 6 Décembre 2014

~~Les Monégasques confirment leur retour en forme, après un mois de novembre chaotique (3 matchs, 0 victoire), avec une deuxième victoire en deux matchs cette semaine, contre le TFC ce vendredi (2-0). Les Toulousains, trop timorés, ont peu à peu cédé les clés du jeu au fil de la rencontre~~S'il vaut mieux ne pas arriver en retard lors de certaines rencontre, les supporters avaient tout le temps de traîner aux abords du stade avant de pénétrer l'enceinte. Les vingt premières minutes n'étaient qu'un long round d'observation, sans qu'aucune des deux équipes ne parvienne réellement à poser son empreinte sur le jeu. La pluie battante n'aidant pas, les imprécisions étaient légions sur la pelouse…~~Mais une tendance se dessinait progressivement. Le club du Rocher, par un pressing plus soutenu, confisquait le ballon et asphyxiait le TFC. Les occasions se faisaient rares toutefois, si ce n'est ce manqué de Bernardo Silva, qui éliminait Ahamada mais manquait de jus pour conclure. La domination asémiste finissait finalement par payer, et Toulouse craquait au pire moment. Juste avant le repos Berbatov, à la réception d'un centre de Martial, débloquait la situation (45e, 0-1).~~Le TFC s'éveille, Berbatov assomme Monaco accentuait la pression au retour des vestiaires, décidé à enfoncer le clou. Le pressing et l'intensité étaient nettement supérieurs à ceux d'un TFC dépassé et en manque criant d'inspiration. Ahamada devait s'employer pour repousser une tentative de Bernardo Silva et éviter le but du break. L'ASM était seul maître à bord, jusqu'au réveil des hommes de Casanova. Les joueurs du Stadium bousculaient, enfin, la défense monégasque, où figurait Toulalan appelé à pallier les absences de nombreux défenseurs. Mais toute cette détermination ne se concrétisait pas par de franches occasions. Pour preuve, le TFC n'a pas cadré une frappe avant la 89e minute. Triste spectacle… Au contraire, plus opportuniste, Monaco et Fabinho obtenaient un penalty logique, concédé par Grigore, et transformé sereinement par Berbatov (77e, 0-2). Le sort était scellé...

~~Monaco se dirigeait tranquillement, jusqu'au coup de sifflet final, vers sa deuxième victoire de la semaine et reste à portée du peloton de tête. Idéal avant une rencontre décisive contre le Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions. Toulouse manque en revanche l'occasion de repasser en première partie de tableau, et sort sous les sifflets de son propre public.

TFC - Monaco " ça va mal ".
TFC - Monaco " ça va mal ".

Rédigé par lounes

Publié dans #ligue 1

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

wissam 13/12/2014 23:02

Chouette le blog ! On va se rattraper contre Lille!